Voilà déjà quelques semaines que je rentrais de ce road trip entre Cuba et le Mexique. La journée dans les transports et le jet lag nous ont bien achevé pendant au moins 3 jours. En plus retour sous la pluie c’est pas top our le moral … mais on est contentes de retrouver notre famille, nos amis et nos petites habitudes.

Je vous retrouve avec cet article pour vous raconter notre périple en détails et vous donner des petits conseils si vous comptez vous rendre à Cuba ou simplement vous donner envie de partir.

Attention il y a quand même quelques petites choses à savoir avant de partir, je vous explique tout dans un prochain article qui sortira la semaine prochaine.

Pour information je suis partie avec ma sœur et nous avons passé 8 jours sur place. Concernant le budget je vous fais un détail en fin d’article. Nous n’avons rien réservé hormis la première nuit à La Havane et sommes parties avec des sacs à dos (si vous le souhaitez je pourrais vous faire un article pour organiser correctement son back pack et surtout ne rien oublier, dites moi en commentaire si cela vous intéresse).

ETAPE 1 : VINALES

Nous arrivons en fin de journée à La Havane et préparons déjà notre départ pour Viñales. Nous avions réservé avant notre départ, une auberge de jeunesse sur HostelWorld. Nous avons été un peu deçue c’est pourquoi je ne vous en parlerai pas plus que ça. Le lendemain matin on se rend directement au terminal Viazul de La Havane. Viazul est la compagnie de car la plus répandue dans le pays. Évitez de prendre les cars réservés aux locaux, ils n’aiment pas trop et de plus il faudra payer avec la monnaie locale (les CUP, la monnaie pour les étrangers sont les CUC).

Il est possible de réserver les cars directement en ligne mais le site ne fonctionne pas très bien. Il vaut mieux se rendre directement en gare. Nous prenons donc des billets avec un départ dans la matinée.

3h de route plus tard, nous arrivons dans ce petit village de campagne. Nous sommes directement alpaguées par une ruée de locaux qui nous proposent leur casa. Cette pratique est très répandue à Cuba, c’est le même principe que les maisons d’hôtes en France. C’est beaucoup moins onéreux qu’un hôtel, plus facile à trouver et plus sympa pour découvrir la culture locale.

Notre hôte nous propose donc une excursion de 4h à cheval dans les vallées de Viñales avec des étapes pour découvrir les produits locaux. On s’est donc retrouvées à fumer le cigare et boire du rhum à 10h du matin haha!  Nous sommes restées deux nuits à Viñales pour prendre le temps de visiter le village. Certes ce n’est pas très grand mais il y a de jolies maisons à voir et de bons bars/restaurants à tester.

Ce qu’on a aimé à Viñales : le côté nature de ce petit village, la sympathie et la proximité des habitants, les paysages magnifiques, les petits bars avec des vues splendides et notre casa.

Le lendemain matin nous prenons un colectivo (c’est un taxi partagé avec d’autres voyageurs, le but étant de diviser le prix) qui nous emmène à Varadero. Les colectivos ne sont pas toujours des taxis avec une licence, ce peut être des locaux qui utilisent leur voiture personnelle pour se faire un peu d’argent.

Nous avons fait un changement de voiture à La Havane, ne vous inquiétez pas si votre chauffeur vous annonce un cambio de coche ça arrive très souvent. Quand les distances sont assez longues les chauffeurs essayent de se relayer mais le prix reste le même.

Ce qu’il y a à faire à Viñales :

Faire une ballade à cheval pour voir les mogotes et la piscine naturelle

Découvrir les champs de tabac et le processus de fabrication des cigares cubains

Gouter au rhum local

Trainer dans les cafés bohèmes

ETAPE 2 : VARADERO

Nous arrivons à Varadero sur l’heure du midi. Nous n’avions pas réservé d’hôtel non plus dans cette ville et on a avait entendu dire que c’était une ville très touristique. Du coup on décide de se rendre directement dans une agence de voyage, là bas une des plus connue c’est Cubacan. Le vendeur nous a indiqué plusieurs hôtels et appelé certains d’entre eux mais la plupart étaient complets. Nous avons fini par en trouver un, un peu plus loin, l’hôtel Bellevue Palma Real. Nous payons et c’est parti pour 30 minutes de marche avec nos backpack, on adore (ironie, bien sur).

En allant vers l’hôtel on a du croiser environ 2 ou 3 touristes et c’est tout. Aucun magasin, pas d’architecture, rien à visiter. On arrive enfin à l’hôtel (en sueur haha), on dépose nos sacs et on file directement au buffet parce que 15h on commence à avoir faim. 1h plus tard on a les clefs de la chambre. La déco est (comment dire…) vieillotte, démodée, bon la chambre est propre c’est le principal mais tout l’hôtel est dans son jus comme on dit.

On dépose nos sacs et on se dirige vers la plage.  Je m’attendais vraiment à autre chose, on nous a vendu les plages de rêves et les grands hôtels touristiques, au final rien de tout ça… C’est peut être différent au bout de la péninsule, peut être nous n’étions pas sur la bonne plage, je ne sais pas. La plage où nous étions se situe vers la calle 60, au niveau du parc Josoné (je vous laisse le soin de regarder sur un plan haha). Les plages de Varadero sont simples, une grande étendue de sable blanc ultra fin sur des kilomètres, beaucoup de vent et pas de palmier. Bref on a pas aimé Varadero.

Sur ce, nous dormons dans notre super hôtel (ironie toujours) et on part le lendemain pour La Havane.

ETAPE 3 : LA HAVANE

On a eu très chaud, on a failli pas avoir de car ! Ça arrive souvent avec les cars Viazul, ils sont vite pleins donc n’hésitez pas à réserver vos billets à l’avance ou à attendre car pas mal de personnes annulent au dernier moment. C’est ce qui nous est arrivé. 15 minutes avant le départ environ 6 personnes ne sont pas venues et leurs places nous ont été attribuées.

Nous voilà arrivées à La Havane en fin de matinée. J’avais reperé une casa dans mon guide (pour le retrouver c’est ici), malheureusement l’hôte n’était pas dans le coin et ne pouvait pas prendre de nouvelles réservations. Il y avait des voyageurs suisse qui parlaient français, ils nous ont conseillé d’aller à l’étage juste en dessous. Et ma foi la chambre était très bien, propre,  de l’eau chaude et la clim c’est tout ce qu’on demande !

Notre hôte nous offre une assiette de fruits, et après ça on prend la direction du quartier chinois. En se baladant on découvre petit à petit la pauvreté de ce petit pays. Les maisons tombent en ruine, les nids de poules se multiplient sur les routes, le jus de poubelle dévale le long des trottoirs et les gens attendent (je ne sais pas ce qu’ils attendent mais ils attendent), assis dans la rue.

 

Ce soir on mange local (poulet grillé et riz, accompagné de purée de haricots noirs, et bien sur un cocktail cubain) au restaurant El Amirante (quartier centro).  Pendant notre séjour à Cuba j’ai pu goûter la Piña Colada (c’est bon mais vite écœurant, le lait de coco est très épais), le Ron Collins (bien frais, à base de citron et eau gazeuse), le Daïquiri (un de mes préférés, citron vert, glace et rhum très rafraîchissant) et le Havana Especial (énorme coup de cœur pour ce cocktail doux et fruité dont je n’arrive pas à retrouver la recette).

Pendant nos trois jours à La Havane on a visité les trois quartiers principaux de la ville : Habana Vieja, Vedado et Habana centro. Je vais donc vous faire un petit résumé de ce qu’il y a à faire dans chaque quartier.

  • VIEJA

Habana Vieja est pour moi le plus joli des 3 quartiers, c’est le plus ancien mais aussi le plus « accueillant ».  Un programme pour restaurer les bâtiments et développer davantage le tourisme à été mis en place il y a quelques années maintenant. C’est certainement le quartier où il y a le plus de choses à visiter mais rassurez vous en une journée maximum c’est fini.

La visite de Habane Vieja peut se décomposer autour des 4 places : Plaza de Armas, Plaza San Francisco, Plaza de la Catedral et Plaza Vieja.

Autour de la Plaza de la Catedral vous pouvez passer devant le bar « La Bodeguita del Medio » où le célèbre écrivain Ernest Hemingway venait y boire des mojitos. Il y a la cathédrale, qui est très jolie d’extérieur, l’intérieur n’est pas à couper le souffle.

Après nous sommes descendues sur la Plaza de Armas, qui est une très jolie place. Au centre il y a un parc avec des bancs à l’ombre, autour vous pouvez observer « El templete » c’est un édifice qui abrite trois grandes peintures d’un peintre français. Au moment où nous y sommes allées, les massifs de fleurs venaient d’être plantés, j’ai trouvé ça magnifique. Juste à côté vous pouvez visiter le fort de la Real Fuerza (entrée payante pour l’intérieur du fort). Pour finir autour de cette place, vous pouvez passer par la calle Obispo, c’est une des rues qui a été rénovée complètement.

Nous continuons notre visite avec la Plaza de San Francisco et ses airs d’Italie.  Elle nous a tout de suite fait penser à San Gemignano ou Sienne, avec son grand clocher et sa petite fontaine entouré de vingtaine de pigeons. C’est une très jolie place mais à part un restaurant gastronomique vous ne trouverez pas grand chose.

C’est pourquoi nous continuons vers la dernière place, la Plaza Vieja, ma préférée. Cette place est grande, lumineuse et colorée. Toute la place est entourée par des restaurants à tapas, et en fin de journée des musiciens s’installent pour jouer de la musique locale.  En fait il n’y a pas de monuments particuliers à visiter mais l’ambiance qui y règne est très agréable. Ça nous arrivait souvent de s’installer avec un cocktail et un bouquin sur une terrasse (bon ça nous a valu des sacrés coups de soleil mais bon).

On m’avait recommandé de faire le bord de mer du quartier Habana Vieja (surtout le passage Alameda de Paula au sud), mais sachant qu’il n’y a pas de plage à La Havane et que c’est plutôt des ports, je n’ai pas tellement apprécié la vue. De plus le passage Alameda de Paula qu’on m’avait conseillé est plutôt un repère pour les cubains qui s’ennuient (vous ne trouverez aucune femme, déjà) donc je vous dit pas quand deux filles en short passent par là, ne perdez donc pas votre temps à faire le sud du quartier.

  • CENTRO

Le centre est certainement un des quartiers les plus connus grâce au capitole, mais attention c’est aussi le quartier le plus pauvre des trois. Les guides touristiques et autres publicités de voyage ne montrent pas les « à côté ». La première nuit que nous avions passé dans une auberge de jeunesse se trouvait en plein dans le centre, et c’est pourquoi le quartier nous plaisait pas du tout. Pour la fin de notre excursion à La Havane nous avions une casa à une rue du Malecón (je vous explique bientôt ce que c’est).

 

Si vous dormez à La Havane je vous conseille vivement de prendre un logement dans le quartier Habana Vieja qui est plus joli et plus vivant.

Mais bon à côté de ça il y a quand même de beaux paysages et surtout de belles voitures ! La Havane est connue pour ça, puisque pendant des années Cuba a été victime d’un embargo des Etats Unis. Les cubains sont alors restés figés dans une époque. Ne pouvant pas importer de nouvelles pièces automobiles ou de nouvelles voitures, ils ont du réparer leur ancienne voiture avec ce qu’ils avaient sous la main, ce qui explique l’état catastrophiques de certaines.

 

Bien sur dans le centre vous devez impérativement passer devant le capitole de nuit et de jour (les deux sont magnifiques et tellement différents). Juste à côté du capitole vous passerez devant le grand théâtre avec une magnifique architecture, au pied de celui ci vous trouverez surement d’anciennes voitures cubaines. En remontant un peu vous passerez par le parc central José Marti qui est très agréable sous les palmiers et vous pourrez voir une statue à son effigie.

Pour finir cette ballade dans le centre vous pouvez longer El Paseo del Prado  pour y voir de jolies maisons coloniales et finir par le Malecón. Le Malecón c’est quoi ? C’est une promenade qui longe tout le bord de mer car à La Havane il n’y a pas de plage.

El Malecon à gauche et El Paseo del Prado à droite
  • VEDADO

Vedado est le quartier moderne de La Havane, donc vous verrez beaucoup d’immeubles, d’entreprises et très peu de maisons coloniales.

Je vous rassure on peut toujours apercevoir des anciennes voitures cubaines pour rester dans l’ambiance. Bien que ce quartier ne soit pas historiques, il y a quand même quelques choses à voir.

Nous avons commencé par une petite rue artistique nommée « El callejon de Hamel ». Elle se situe dans le centre mais je vous conseille de le faire en allant vers Vedado car les lieux d’intérêts du centre sont à l’opposé. C’est sympa de voir un peu d’art et de couleurs dans ces rues qui tombent en ruines.

On se dirige ensuite vers la Plaza de la revolucion, cette grande étendue de béton où l’on peut voir les portraits de Fidel Castro et Che Guevara sur les façades des immeubles. En face vous trouverez le monument José Marti, vous pouvez le visiter mais celui ci est payant, ce n’est pas cher mais je ne pense pas qu’il vaille le coup à moins que vous ne vouliez voir un panorama du quartier.

Ensuite on se dirige vers l’université de la Havane, qui est énormissime. L’entrée est magnifique, digne des grandes écoles américaines, des escaliers qui n’en finissent plus, des colonnes grecques et une grande statue. On peut rentrer dans le petit cloître qui fait le lien entre les différents bâtiments de l’université. Je vous conseille de prendre un bouquin et vous poser dans les marches, c’est très agréable d’être au calme et à l’ombre.

On finit la visite de Vedado en nous rendant au parc Quinta de los Moulinos, malheureusement celui ci était payant et notre budget assez serré sur la fin du voyage, ce qui ne nous a pas permis de le visiter. Cependant un autre petit jardin juste à côté est ouvert au public et est tout aussi joli.

Le soir nous avons mangé dans un restaurant, « La Imprenta » dans le quartier Habana Vieja qui est plus sympa le soir. C’est dans ce restaurant que j’ai pris le cocktail Havana Especial, je vous le conseille vraiment ! En rentrant nous sommes passées devant le capitole de nuit c’est magnifique.

LE BUDGET

Pour info, nous avons pris que des billets aller car nous avons changé de pays en cours de voyage. Le prix de notre billet est donc pour l’itinéraire Paris – La Havane, La Havane – Cancun, Cancun – Paris. Bon on a eu une petite galère au retour, la compagnie que nous avions pour le vol direct Cancun – Paris a deposé le bilan, du coup on s’est retrouvées à faire Cancun – Panama, Panama – Istanbul, Istanbul – Paris (je peux vous dire que les 22h de vol ont été très longues !)

Pour dormir : comptez entre 10 et 30 € sur La Havane et Vinales, en revanche sur Varadero comptez plutôt aux alentours de 100 € la nuit pour 2 personnes

Voilà le budget du voyage pour deux, le prix du billet d’avion peut certainement être réduit si vous prenez un aller retour à la même destination. Concernant le budget alimentation, la nourriture n’est pas chère à Cuba. Si vous mangez dans les restaurants locaux vous pourrez manger à deux pour moins de 10 euros !

Petit disclamer : on a perdu énormément de poids à Cuba car il n’y a pas grand chose pour manger et nous faisions beaucoup de marche. Nous n’avions pas pas beaucoup d’appétit entre le décollage horaire, la fatigue et la moral pas toujours au top (pas facile d’être coupées du monde, plongées dans une culture complètement différente de la France) ; donc votre budget alimentation sera certainement plus élevé.

Le budget souvenirs n’est pas énorme non plus car à Cuba il y a très peu de magasins et de souvenirs. Le tourisme n’est pas encore assez développé. Vous pouvez trouver des petits marchés couverts avec quelques magnets fait maison et des objets en bois.

Voilà pour ce road trip cubain, dans quelques semaines je vous emmène avec moi dans la deuxième partie de ce voyage (et pas des moindres), le Mexique ! En tout cas si vous avez la moindre question n’hésitez pas en m’en faire part en commentaire ou par mail email (pro.alexane@gmail.com), je serais ravie de vous aider 😉

2 Comments

    • alexanesiroy Reply

      J’ai prévu d’en parler dans un second article 🙂

Ecrire un commentaire

For spam filtering purposes, please copy the number 2033 to the field below: